Soutenir les managers pour soutenir les équipes

par | Avr 8, 2021 | Article

À bout de nerfs ou en souffrance en cette période de crise, les employé·e·s ont besoin du soutien de leur manager. Malheureusement, il arrive souvent que ce dernier ne soit plus en état de le faire, car il a lui-même besoin d’un appui. Au mieux, le problème est méconnu, au pire, cela reste encore un tabou.

Soutenir son équipe, oui, mais…

«56% des managers français sont en situation de détresse psychologique», d’après une étude d’Opinionway, parue en décembre dernier. Pour beaucoup d’entre eux, soutenir leur équipe dans ces conditions s’avère impossible dans la mesure ils auraient eux-mêmes besoin de soutien de la part de leur hiérarchie. Mais il est difficile, et parfois même impensable, de montrer ses faiblesses à son ou sa supérieure en lui demandant du soutien. Or, si le top management n’est pas conscient de cela, l’appui donné aux équipes devient inexistant et la souffrance au travail augmente.

Encore pire pour les dirigeants

Beaucoup de dirigeants subissent cela avec encore plus de violence. La crise et ses impacts, notamment économiques, atteignent leur santé mentale. Or, se trouvant au top de leur structure, ils n’ont pas de supérieur·e hiérarchique vers qui se tourner pour trouver du soutien et se retrouvent extrêmement isolés.

En fin de compte, beaucoup d’organisations se révèlent actuellement être des édifices très fragiles où chacun souffre en silence.

Libérer la parole

Dans ces circonstances, nous recommandons de libérer la parole pour faire baisser la pression au travers de moyens tels que:

  • une hotline de soutien;
  • un sondage sur la satisfaction au travail;
  • la co-construction de mesures de qualité de vie au travail.

Pin It on Pinterest

Share This